IMG_2786Le 2 avril 2009, l’organisation Eco Friends a reçu à Kanpur des journalistes de la chaine Escales qui tournaient dans la ville une étape d’un documentaire sur le Gange. En compagnie de Rakesh K. Jaiswal, le responsable de l’organisation, nous avons loue des barques pour montrer l’état environnemental du Gange près des tanneries de la ville. Il s’agit la d’un des endroits les plus pollués de l’agglomération.

Nous somme d’abord descendus en voiture près d’un petit temple au bord du fleuve, ou nous avons fait la connaissance d’un prêtre ainsi que de plusieurs habitants du quartier voisin. Je n’emploierai pas le terme « bidonville » a tout bout de champs, les conditions de vie dans la plupart des quartiers ne sont pas terribles ; pas d’eau courante, électricité détournée, maisons a moitiés construites et rafistolées par de la tôle… Nous sommes ensuite allé a la rencontre de pécheurs qui nous ont loue des barques pour faire un tour et voir les berges et les égouts qui se déversent la ou ils pêchent.IMG_2807

C’est dans ce même endroit qu’Eco Friends a conduit une campagne de nettoyage l’année dernière et a retrouvé une trentaine de corps humains qui avaient été immerges dans le fleuve lors des cérémonies funéraires. En effet, dans certains cas, la tradition hindoue veut que les corps soient immergés dans le fleuve sacré plutôt qu’incinérés : pour les nouveaux nés, les jeunes maries, les lépreux…Heureusement, les campagnes de sensibilisation on énormément diminue cette pratique.

IMG_2822Néanmoins, nous avons croises sur notre route énormément de débris et de carcasses d’animaux. L’eau est noire et il s’en dégage une odeur nauséabonde. Les gens continuent pourtant de consommer le poisson pêchés ici, d’y laver leurs enfants. Nous espérons que le documentaire pourra attirer l’attention internationale sur ce problème.