DSC00967   

             Dans son souci d'éduquer la population locale des environs de Bahraich a comprendre les risques lies a l'empoisonnement a l'arsenic, le projet BAMP a mis en place un programme de prévention pour les villages de Chetra et Newada. L'équipe se déplace avec un projecteur de nuit et projette un powerpointpowerpoint explicatif.

La difficulté de cette mission vient du fait que dans les villages le taux d'alphabétisation est nul et les gens ne comprennent pas forcement l'intérêt d'un tel programme. A Bahraich, le taux d'alphabétisation est seulement de 13%. Lors des interventions, l'attention de la population est d'abord attirée par de la musique ou un petit film de présentation, mais la présence des gens est plus liée a la curiosité qu'a l'intérêt.

DSC00978Les habitudes sont très difficiles a changer. Des programmes médicaux ont déjà échoués dans le passe. Les villageois ne comprennent pas vraiment la façon dont les maladies sont provoquées, que ce soit par empoisonnement biologique ou minéral, et leur fatalisme est grand.

De plus, les maladies sont vues comme une sorte de châtiment divin et les malades sont isoles du reste de la communauté a la manière des lépreux.