3201L’organisation Eco Friends a mis en place depuis 1997 des programmes de nettoyage des berges du fleuve sacre du Gange. Ces missions ont eu un impact significatif sur la mentalité de la population locale, même si son impact sur le degré de pollution du fleuve en lui-même est relativement faible.

Expliquons d’abord le problème. Comme nous l’avons dit précédemment, les gens utilisent le fleuve aussi bien pour des cérémonies sacrées que comme poubelle. Ce qui crée  un horrible amas d’objets hétéroclites qui flottent sur les eaux et se déposent sur les berges ou les bidonvilles s’étalent. Ils s’ajoutent à la pollution de l’eau par les usines en tous genre, ce qui transforme le fleuve en soupe immonde. Le problème des corps rejetés a été particulièrement important et choquant. J’ai décide de ne pas mettre ici de photos de la campagne de ramassage des corps pour ne pas choquer, si toutefois vous voulez les consulter, vous pouvez aller sur ce lien. Pour donner une idée de l’importance de ce phénomène en Inde, je peux donner le nombre de corps ramasses et enterres sur les berges du fleuve dans une campagne de 2005 : 68. Sans compter la quantité faramineuse de sacs plastiques et d’offrandes diverses.

IMG_2673Aujourd’hui, le problème des corps s’est nettement amoindri mais la population locale utilise toujours les berges comme décharge. Malgré les explications que les membres d’Eco Friends donnent a chaque fois qu’ils font un programme de nettoyage, malgré les essais d’installer des poubelles et les bannières, la population ne suit pas. Selon moi, c’est un problème de manque d’infrastructures gouvernementales : pas de vraies routes, pas de système d’égouts efficace, pas d’éboueurs…pourquoi faire un effort si même les autorités de la police jettent les corps non identifies dans le Gange ? Nous espérons que la lutte des organismes de défense finira pas peser sur le pouvoir local pour faire de la sauvegarde du Gange une priorité.