DSC00549Dans le cadre du travail de sensibilisation de la population locale que fait l’équipe du BAMP, elle a monté un projet de cours itinérants pour apprendre aux enfants ce qu’est la pollution a l’arsenic et comment s’en préserver.

Nous sommes allés aujourd’hui dans le petit village de Newada dans l’école primaire. Les classes ne sont en réalité que des murs de briques avec un toit de chaume. Les enfants sont assis par terre dans la poussière ou sur des bancs en bois. La pauvreté m’a profondément frappée. Il est difficile de communiquer des leçons sur la pollution à des gens qui vivent dans un tel dénuement. Il y avait beaucoup d’enfants, ce qui rendait aussi la leçon difficile. Les autres complications étaient la chaleur, les mouches et le bruit de la route. DSC00573

Nous avons d’abord parlé de la pollution en général. De ce qu’il faut faire pour ne pas polluer.  Puis nous en sommes venus au fait et Sharmila, qui fait les cours, a montré des images des différentes maladies que l’on peut avoir si on est intoxique a l’arsenic. Elle a aussi expliqué quelle eau il fallait boire pour ne pas courir ce risque.

Il est difficile pour les habitants de comprendre que l’on ne doit plus utiliser les pompes des puits profonds. C’est le gouvernement qui leur avait donne cette directive car leurs anciens puits risquaient d’être contamines par des bactéries de surface. Mais il est plus facile de traiter l’eau polluée avec des bactéries que de filtrer de l’eau polluée avec de l’arsenic. Le gouvernement ne fait pas beaucoup de suivi de la qualité de l’eau dans la région et ne vérifie que les puits gouvernementaux.

DSC00575Il est également difficile de faire comprendre la notion de pollution et de respect de l’environnement a des personnes qui n’ont jamais bénéficié d’infrastructures comme les égouts ou bien un système de ramassage et de tri des déchets efficace. Il reste donc énormément a faire…